Home > le Réveil Paysan > n° 113 - janvier 2019
Partager sur :

le Réveil Paysan


16 euros (4 numéros) par an pour
  • s'informer avec un autre regard sur l'actualité agricole du Rhône
  • soutenir la Confédération Paysanne du Rhône


(Bulletin d'abonnement en bas de cette page)

Vous pouvez consulter l'edito et le sommaire du numéro en cours. Les anciens numéros sont téléchargeables 3 mois après leur sortie (voir-ci-contre, rubrique "archives")

 

Un journal régulier et de qualité


Depuis 3 ans, de gros efforts ont été faits pour améliorer le contenu et la présentation du Réveil Paysan. Aujourd'hui, le nombre d'abonnement est en hausse et tout le monde s'accorde à dire que le journal est clair, facile à lire, avec des sujets intéressants et locaux qu'on ne lit pas ailleurs. Le journal est passé de 8 à 12 pages il y a un an, dont 4 en couleur, sans hausse de tarif.



Un autre éclairage agricole


La Chambre d'agriculture du Rhône, qui est pourtant la maison de tous les agriculteurs,  finance exclusivement l'hebdomadaire agricole du syndicat majoritaire. Imaginez un instant qu'une chaîne publique ne diffuse que les communiqués de presse du parti au pouvoir ! En vous abonnant au Réveil Paysan, vous aurez un autre éclairage sur l'actualité agricole du Rhône, pour vous faire VOTRE opinion.



Une façon de soutenir la CP69


En vous abonnant, vous permettez à la Confédération Paysanne de continuer à donner la parole à d'autres voix paysannes. Paysans et paysannes du Rhône, vous pouvez aussi adhérer pour faire vivre nos idées, défendre
l'agriculture paysanne et œuvrer pour la défense de notre revenu et de nos droits.


Le numéro du mois

n° 113 - janvier 2019
Editorial
Sommaire Archives

Editorial

Nous sommes la Confédération paysanne !




Les paysans d'aujourd'hui ont bien changé ! Nous venons de tous les horizons, certains ont repris la ferme des parents, d'autres n'avaient pas grandi avec les vaches, certains ont fait de longues études puis sont revenus avec joie à la ferme, d'autres ont longtemps cherché leur voie, puis ont rencontré un paysan, découvert le métier et se sont installés alors qu'ils n'y avaient jamais pensé avant. Les  fermes ont bien changé aussi ! Certains travaillent en couple, d'autres non. La nouvelle vague de paysans est tout aussi passionnée que les anciens, mais elle souhaite une autre vie, avoir des vacances, pouvoir embaucher et souffler, se former, prendre le temps de voir les enfants grandir. La Confédération paysanne rassemble tous les paysans et toutes les fermes à taille humaine, qu'ils viennent d'ici ou d'ailleurs. Elle rassemble ceux qui veulent vivre de leur métier, ceux qui veulent aimer leur terre et leur travail. Loin de vouloir diviser « campagnards » et « urbains »,  par nos façons de produire nous unissons la société civile,  les consommateurs et les producteurs.



Nous sommes les paysans de demain !


Circuit long, court, mi-long ou coopérative, agriculture bio, raisonnée ou conventionnelle, nous avons tous droit à un revenu décent ! A la Confédération paysanne nous revendiquons la fierté de notre métier, pas la misère. On a trop vu de paysans dire « je n'aurai pas dû m'agrandir, j'ai trop de travail, j'ai trop d'emprunts et personne pour reprendre la ferme ». Nous prônons une agriculture à taille humaine, une campagne vive avec des voisins plutôt que des concurrents. Nous voulons des paysans qui ont la main sur les prix et la maîtrise de la production. On nourrit la population et on travaille d'abord pour nous, pas pour les banques ni pour l'industrie agro-alimentaire ! Dans le Rhône nous avons des petites fermes avec une grande diversité de production et c'est une chance ! Il est temps de faire entendre notre voix dans les filières et dans les institutions. Nous ne pensons pas que c'est en produisant plus et moins cher, en s'agrandissant, en voulant manger le voisin, que l'on puisse mieux vivre.


Nous sommes l'agriculture de demain !


Elus à la Chambre d'agriculture nous abolirons la partialité, les privilèges de certains, la soumission à la couleur politique du moment et l'opacité qui y règne depuis trop longtemps. Nous voulons une Chambre ouverte à tous les paysans avec un train d'avance plutôt qu'un train de retard ! Un service juridique pour tous, un journal qui laisse s'exprimer tous les points de vues, des techniciens pour toutes les productions, une chambre avec de l'ouverture, des idées et des convictions ! Depuis trente ans la Confédération paysanne démontre que l'agriculture paysanne est l'avenir, aujourd'hui nous continuons de refuser les diktats de l'agriculture mondialisée, l'agriculture des bureaucrates, alors soyons majoritaires à la Chambre d'agriculture !


Nous sommes la Chambre d'agriculture de demain !  


Beaucoup d'entre vous ont des préjugés sur la Confédération paysanne. On serait le syndicat des trois poules et deux canard, le syndicat des bio, de la vente directe et avec nous ça serait le retour des bœufs de la charrue... Prenez le temps de lire ce journal, de regarder les vidéos que l'on a réalisées pour vous, et vous verrez que la Confédération paysanne est le syndicat qui fourmille de bonnes idées, de bonnes pratiques, nous sommes le syndicat qui ne veut plus vivre pour produire à tout prix mais produire pour vivre !

Pour les élections Chambre, votez pour la Confédération paysanne !

 

Jérôme BARANGE, Angélique MEUNIER, Antoine PARISET, Philippe THOMAS, Magali GAYET, têtes de liste pour la Confédération paysanne du Rhône

NOUS CONTACTER Mentions légales Confédération Paysanne du Rhône
58 rue raulin - 69007 LYON - 04 78 38 33 97 - 69[at]confederationpaysanne.fr