du Rhône

INSTALLATION

Pour Vivea, il y a trop d'installation !?!

23.10.2018 .


23.10.2018 Vivea*, le fond de formation chapeauté par la FNSEA*, vient d'acter la fin du financement des candidats à l'installation en phase "d’émergence" de projet. La Confédération paysanne se mobilise contre cette réforme honteuse, alors qu'en France, on a seulement une installation pour trois départs en retraite !

La suppression des financements consacrés au dispositif de formation « émergence » a été actée par le Conseil d'administration de VIVEA le 23 octobre.

 

Pourquoi est-ce scandaleux ?

 

Le dispositif « émergence », qui pèse pour moins de 2% dans le budget annuel de VIVEA, permet pourtant d'accompagner par la formation collective des porteurs de projets en amont de leur installation. Depuis plusieurs années, il a favorisé l'installation de plus de 25% des nouveaux paysan-ne-s, futur-e-s contributeurs au fonds.


Pour la Confédération paysanne, qui défend un projet agricole avec des paysannes et paysans nombreux sur le territoire, cette suppression est un non-sens compte tenu des enjeux immédiats de renouvellement démographique -  seulement une installation pour trois départs en retraite - et de transition agricole. Elle est par contre parfaitement cohérente avec le modèle qui veut se contenter de 200.000 agri-managers !


Le désengagement de VIVEA, au détriment de la pluralité des acteurs qui œuvrent dans le domaine l'installation-transmission, intervient sans solution dès janvier 2019 pour maintenir ces dynamiques qui correspondent à l'évolution du profil des candidats à l'installation.

 

[VIDEO] Le coup de gueule d'une paysanne bretonne face à la Directrice de VIVEA

 

 

Quelle est la vrai raison (inavouable) ?

 

La raison (inavouable) de ce désengagement financier de Vivea*, c'est la volonté de la FNSEA*-JA* de resserer leur main-mise sur l'installation. Les candidats à l'installation avec des projets mal ou peu définis ne sont jamais pris au sérieux dans les Points Accueil Installation ("revenez quand votre projet sera défini"), ce qui a conduit de nombreuses ADDEAR ou autres structures (AFOCG, CIVAM etc.) à mettre en place des formations telles que "de l'idée ou projet".  Et ces personnes passent ensuite bien souvent par le parcours à l'installation classique (PPP* etc). Mais pour la FNSEA*, cela fait trop d'installations ? Ou bien trop de personnes qui échappent au moule FNSEA*-JA* ?

 

 

Commment la Confédération paysanne a agit ?

 

  • Une pétition a largement circulé, rassemblant 20 000 signatures. Ontrouve notamment des témoignages de paysans installés qui expliquent à quel point ce dispositif leur a été précieux.

 

  • Action : Une cinquantaine de paysan-ne-s de la Confédération paysanne a bloqué le 23 octobre la réunion du conseil d'administration du fonds de formation VIVEA dans le 17e arrondissement de Paris pour protester contre la suppression des financements consacrés à ce dispositif de formation « émergence ».

 

  • les sénateurs ont été alerté par courrier
MOBILISATIONS
Non à l'A45 !
Victoire ! Mobilisation exemplaire contre ce projet d'autoroute d'un autre siècle entre Lyon et St Etienne, relancé ...
en savoir +

Pour un revenu agricole décent !
Législatives et états généraux de l'alimentation en 2017, loi agricole prévue en 2018... La Confédération paysanne ...
en savoir +

Pétition pour une justice vraiment accessible
Le projet de "Nouvelle loi sur la justice" rend notamment l'avocat obligatoire devant le Tribunal paritaire des ...
en savoir +
LA CONF SUR LE WEB
Suivez-nous sur Twitter !Suivez-nous sur Facebook !Google+ Flux rss des communiqués de presse
Mentions légales