Home > Campagnes solidaires > n° 375 - septembre 2021
Partager sur :

CAMPAGNES SOLIDAIRES


Campagnes solidaires est le mensuel de la Confédération paysanne, engagé avec les paysans et les acteurs du mouvement social dans l'émergence d'autres mondes possibles.

C'est un point de ralliement pour ceux qui veulent comprendre les réalités de la vie et des luttes paysannes dans le monde et ici en Europe.

C'est aussi un espace pour ceux qui veulent s'exprimer sur ces réalités et la manière d'agir sur elles.

Informer, c'est contribuer au débat sur les sujets de société tels que les OGM, la sécurité alimentaire et la mondialisation...

Campagnes Solidaires, notre, votre journal, tente chaque mois de restituer les résistances et les espoirs de ces luttes. Nous avons besoin de vous pour continuer ce combat.

Le numéro du mois

n° 375 - septembre 2021
Editorial
Sommaire Dossier Archives

Editorial

Inventivité

Un congrès dans une ferme : voilà qui a été fait, les 7 et 8 juillet !
Belle réplique de la semaine du Salon à la ferme, organisée fin février et début mars par la Confédération paysanne, un peu partout en France, comme alternative au Salon de l'Agriculture (et dont on peut annoncer la session 2022 !).
Ce congrès à la ferme est une preuve supplémentaire de la force pragmatique et intelligente de nos lieux de vie et de travail, de nos relations entre collègues, ami·es et voisin·es.
Nous avons brassé (au sens propre comme au figuré), pour ces deux jours et demi de congrès, beaucoup, beaucoup de toiles, de marabouts, de chapiteaux, beaucoup de structures de fer et de bois, beaucoup de tables, de bancs, de chaises, de palettes, de planches, de câbles, de guirlandes, de caisses, de cartons, de matériel audio et visio…
On peut déjà tirer quelques réflexions de cette première, alors que le bilan comptable n'est pas encore totalement bouclé (il sera présenté à l' automne). Ainsi des idées germaient et s'imposaient lors du démontage de tout ce qui venait d' être installé.
L'assemblée générale de la Fadear n'aurait-elle pas été à sa place sur le même site, quelques jours avant le congrès ? Les collègues des DOM auraient pu avoir un moment dédié pour, par exemple, une présentation de leur agriculture et de leurs luttes spécifiques. On aurait pu proposer également une tribune à Solidarité Paysans...
Un élargissement des débats, dont le temps est décidément trop court en plénière, pourrait aussi être prévu, ou encore des sessions de présentation des diverses commissions. Une journée thématique spécifique pourrait être proposée...
Tout le monde ne peut pas, bien sûr, rester une semaine sur place. Mais choisir un temps « à la carte », avant ou après le congrès, ne semble pas irrationnel. Cela nécessiterait une extension de l'intendance, mais cela aussi est envisageable.
Disons que les idées sont lancées et que nous avons deux ans, avant le prochain congrès, pour affiner les propositions. Cela permettrait de dynamiser encore plus nos réseaux et nos échanges, nos synergies telles que celles vécues durant la semaine de montage avec la venue des collègues de l'Isère et des départements voisins. Autant de beaux moments, comme la mise en place du gros chapiteau par exemple, pas banal, ou lors des repas. La fameuse dynamique des groupes locaux trouve dans la préparation et le déroulement de ces événements collectifs de belles occasions de s'activer et de se vivre pleinement.
Dans un contexte politique, économique et social tendu, cette inventivité dont nous sommes capables, qui traverse notre agriculture paysanne, portons-là haut et fièrement !
Le Congrès à la ferme, comme le Salon à la ferme, nous permettent d'être maîtres de notre temps et de notre organisation. Cela ajoute à notre liberté et à notre efficacité.


Marie-Pierre Répécaud,
paysanne en Isère dont la ferme a accueilli le congrès,
secrétaire nationale

NOUS CONTACTER Mentions légales Confédération Paysanne du Rhône
58 rue raulin - 69007 LYON - 04 78 38 33 97 - 69[at]confederationpaysanne.fr