du Rhône

SOCIAL

(victoire Conf) Le dispositif de remplacement sur la ferme opérationnel en cas de "Burn out" :



14.02.2017 La Confédération paysanne avait revendiqué une aide au remplacement pour faire face aux situations d’épuisement professionnel et salue donc sa mise en place par la MSA*. Il était en effet plus que temps de permettre aux paysannes et aux paysans de souffler pour affronter les difficultés qui s’accumulent sur les fermes.

 

L'info

Epuisement professionnel : possibilité de se faire remplacer gratuitement sur la ferme en 2017

 

Présentée par le Gouvernement en octobre dernier, l'aide au remplacement dans le cadre d'un burn-out est entrée en vigueur. Ce dispositif exceptionnel, géré par la MSA*, permet de financer sur l'année 2017 le remplacement d'un agriculteur en situation d'épuisement professionnel. Il s'adresse à toutes les filières et à tous les exploitants, dès lors que la situation d'épuisement professionnel est formalisée par un certificat médical établi par un médecin ou, le cas échéant, par une évaluation d'un travailleur social MSA* attestant de l'expression d'un fort sentiment de mal être.

L'agriculteur concerné peut alors prétendre à son remplacement pour une période de 7 à 10 jours au maximum et reconductible une fois, selon les situations. L'aide au remplacement doit lui permettre de s'autoriser à prendre du répit pour se reposer et se ressourcer. Elle est accompagnée d'une action de « répit » proposée par la MSA* ou un de ses partenaires. Il peut s'agir, par exemple, d'un départ en vacances en famille, la participation à un groupe de parole entre pairs ou la réalisation de travaux dans sa maison d'habitation.

 

Le dispositif s'articule comme suit :

l'agriculteur concerné présente à la MSA* un certificat médical ou rencontre un travailleur social MSA*,

une évaluation sociale est réalisée par le travailleur social de la MSA*,

le travailleur social co-construit avec l'exploitant un plan d'action, intégrant une action de répit,

l'intervention d'un service de remplacement peut être financée (7 jours, pouvant aller jusqu'à 10 jours pour certains projets, avec un renouvellement possible selon les situations).En cas d'indisponibilité du service de remplacement, il est possible de faire appel à l'emploi direct d'un salarié.

 

Pour signaler une situation d'épuisement professionnel

Permanences sociales de la MSA*, sur rdv (laisser message) : Amplepuis : 06 30 43 83 80 - Arbresle (l') : 04 74 26 73 92 - Beaujeu : 04 78 92 32 10 - Belleville : 04 78 92 32 10 - Bois d'Oingt (le) : 06 79 71 68 30 - Condrieu : 04 74 56 60 27 - Fleurie : 04 78 92 32 10 - Lamure : 04 78 92 32 10 - Limas – Villefranche : 04 78 92 32 10 - Loire sur Rhône : 04 78 73 20 65 – Lyon : 04 78 92 63 39 - Monsols : 04 78 92 32 10 - Mornant : 04 78 50 39 24 - Pontcharra sur Turdine : 06 30 43 83 80 - St Laurent de Chamousset : 04 74 70 50 75 - St Martin en Haut : 04 74 70 50 75 - St Symphorien sur Coise : 04 74 70 50 75 - Thurins : 04 78 50 39 24 - Tour de Salvagny (la) : 04 74 26 73 92 - Vaugneray : 04 78 50 39 24

Le détail des permanences sociales sur cette page de la MSA*

une adresse mail : aideaurepit@ain-rhone.msa.fr

 

(Source MSA*)

 

 

L'avis de la Conf

Une avancée pour les paysans face à la crise

 

La Confédération paysanne avait revendiqué une aide au remplacement pour faire face aux situations d'épuisement professionnel et salue donc sa mise en place par la MSA*. Il était en effet plus que temps de permettre aux paysannes et aux paysans de souffler pour affronter les difficultés qui s'accumulent sur les fermes.
Cependant, la Confédération paysanne restera attentive aux modalités de mise en oeuvre qui doivent rendre ce service réellement opérationnel. Les moyens humains dédiés à l'accompagnement des paysans en difficulté doivent être à la hauteur du désarroi actuel.
Par ailleurs, cette mesure ne doit pas dispenser les services de l'Etat de trouver de véritables réponses à ces crises qui s'accumulent pour que les paysans puissent vivre de leur métier, donc bénéficier d'un revenu pour leur travail. Cela se fera par des mesures fortes, et par un regard nouveau sur le système agricole et sa nécessaire transition.

(Source : Communiqué Conf 14/02)

MOBILISATIONS
Non à l'A45 !
Victoire ! Mobilisation exemplaire contre ce projet d'autoroute d'un autre siècle entre Lyon et St Etienne, relancé ...
en savoir +

Pour un revenu agricole décent !
Législatives et états généraux de l'alimentation en 2017, loi agricole prévue en 2018... La Confédération paysanne ...
en savoir +

Pétition pour une justice vraiment accessible
Le projet de "Nouvelle loi sur la justice" rend notamment l'avocat obligatoire devant le Tribunal paritaire des ...
en savoir +
LA CONF SUR LE WEB
Suivez-nous sur Twitter !Suivez-nous sur Facebook !Google+ Flux rss des communiqués de presse
Mentions légales